Exposition de Remo GIATTI

Du 10 septembre 2015 au 10 octobre 2015 - Galerie Quadrige - 14 avenue Pauiani 06000 - NICE

Remo GIATTI illustre « Tout un ciel de Tolède » de Jean-Louis Augé

Cette exposition est le fruit de deux ans de travail, de rencontres et d’occasions surprenantes, d’histoires particulières, qui ont donné lieu à diverses éditions très différentes les unes des autres. En décembre 2013, un fascicule de la Légende dorée « Saint Jean-Raphaël », édité à l’occasion de la naissance de mon petit-fils, sur un texte de Raphaël Monticelli ; en janvier 2014, un recueil de poèmes d’Arturo Schwarz, sorti pour ses 90 ans, puis, un double Musée de Poche présentant des poèmes de Franco Loi, que vous retrouverez, tous deux, présentés dans les pages suivantes...

et « Tout un ciel de Tolède », un ouvrage rare relatant la rencontre imaginée du Greco avec Juan de Yepes, dit Jean de la Croix, qui vient de s’échapper du couvent des carmes chaussés dans lequel il été retenu prisonnier et a subi de nombreux sévices – nous sommes le 17 août 1578, une nuit de discussions, de controverses, alors que le Greco tente de terminer l’Expolio, peinture qui lui a été commandée pour la cathédrale de Tolède. Pièce écrite par Jean-Louis Augé.

Remo GIATTI illustre « Le plus beau poème du monde est un poème d’amour » d’Arturo Schwarz.

« pieds nus l’aurore boréale dort dans ses yeux et enchante mes rêves… »

Cette édition bilingue (français – italien, traduction Raphaël Monticelli), de la collection Musée de Poche, de 7 poèmes d’Arturo Schwarz a été livrée à l’occasion de l’anniversaire de ses 90 ans. Elle est illustrée de 4 gravures de Remo Giatti (technique mixte – gravures sur bois, plexi et métal) dont 2, double page, insérées l’une dans l’autre.

Remo GIATTI illustre « Mémoires » de Franco Loi

« On allait, comme perdus, c’était le brouillard… » « Si camminava come persi ed era la nebbia… » « Se ‘ndava ‘me vèss pèrs e l’era nèbia… »

Ce troisième double Musée de Poche, édition trilingue, présente 12 poésies de Franco Loi écrites en italien et en milanais par l’auteur et traduites en français par Franc Ducros. Elle est illustrée, comme il se doit, de 8 gravures de Remo Giatti (dont 1 double page) d’inspiration badine, réalisées selon diverses techniques que notre graveur aime mélanger.

AGENDA A DECOUVRIR
< Exposition de Eric MASSHOLDER - Exposition de Henri MACCHERONI >