La collection

« Une feuille de céramique »

{
Cette idée est venue, certes de cette forte attirance de quatre céramistes italiens pour l’édition, pour cet objet porteur de tant de sens qu’est le livre, mais aussi de leurs expérimentations et de ce besoin de création que je partage si volontiers avec eux.

J’en ai tout de suite imaginé la forme et j’ai voulu couler cette collection dans le même moule que les collections « Musée de Poche » et « La Légende dorée ». Ce sera donc le même format, le même étui, et chaque fascicule imprimé sur du papier de fort grammage sera illustré de deux fines feuilles de céramique insérées dans un passe-partout.

Puis, d’autres artistes se sont emparé de cette idée et ont réalisé des œuvres en béton, métal, carton ou plâtre ; et, le titre de cette collection est devenu générique…

1 des 20 exemplaires ………… 250 €
sauf Sabrina D’Agliano et G. Rubino – 3/4 pièces au lieu de 2, à 350 €

Liste des ouvrages

« Air et Feu »

Texte de Raphaël Monticelli – céramiques de Giacomo LUSSO

« Terre 1 à 4 »

Texte de Raphaël Monticelli – céramiques de Renato BONARDI

« Terre 5 à 8 »

Texte de Raphaël Monticelli – céramiques de Claudio CALZAVACCA

« Terre 9 et 10 – Semences 1 et 2 »

Texte de R. Monticelli – cér. de Giorgio ROBUSTELLI

Silence de météore

Texte de R. Monticelli – 2 feuilles de béton par Martin Miguel

« Jeunesse de René Char »

Par Alain Freixe, 2 feuilles de céramique de Fernanada FEDI

« Glose sur les feuillets d’Hypnos »

D’Amadeo Anelli, 2 ff. de céram. de Fernanda FEDI

« A la manière de René Char »

De Mauro Carrera, 2 talismans sur carton de Gino GINI

« Elle dit Venise »

De Raphaël Monticelli, 3 pièces de Sabrina d’AGLIANO (en fer rouillé, pelures aquarellées et carton découpé)

« Murmures des ténèbres »

De Raphaël Monticelli, 2 céramiques de Muriel DESAMBROIS

Giovanni RUBINO

De R. Monticelli et A. Freixe – 2 moulages plâtre et 2 frottages

« Ballade ryhmique »

De Raphaël Monticelli, 2 œuvres originales de RICO ROBERTO

« Percées »

De Raphaël Monticelli, 2 peintures originales Jean-Marc Pouletaut et 1 empreinte

« Dans le vacarme des couleurs »

De Raphaël Monticelli, illustré par Fernanda FEDI

« Valse »

De Françoise Oriot illustré par Martin MIGUEL

« L’oiseau rouge n’achève pas le ciel »

D’Alain Freixe, 3 pièces de Sabrina D’AGLIANO

« Entre deux feuilles d’eau »

de Raphaël Monticelli, 3 pièces de Sabrina D’AGLIANO

« Le Poiseau de Parisi »

De Raphaël Monticelli, 2 céramiques de Salvatore PARISI

« Xylophage »

De Françoise Oriot, 2 M.O.C. de Gérard ELI

« Quand blanches sont les ombres »

D’Alain Freixe, 2 céramiques de Gérard ELI

« Terres de nos errances »

D’Alain de Fombelle, 2 œuvres originales de RICO ROBERTO

« Chatoyantes tonalités »

de Rico Roberto, 2 œuvres originales d’Alain de FOMBELLE

« Air et Feu »

Texte de Raphaël Monticelli

Céramiques de Giacomo LUSSO

Alain de Fombelle

« Terre 1 à 4 »

Texte de Raphaël Monticelli

Céramiques de Renato BONARDI

Alain de Fombelle

« Terre 5 à 8 »

Raphaël Monticelli

Céramiques de Claudio CALZAVACCA

Alain de Fombelle

« Terre 9 et 10 – Semences 1 et 2 »

Texte de R. Monticelli

Céramiques de Giorgio ROBUSTELLI

Alain de Fombelle

« Silence de météore »

Raphaël Monticelli

2 feuilles de béton par Martin MIGUEL

« Jeunesse de René Char »

Par Alain Freixe

2 feuilles de céramique de Fernanada FEDI

Alain de Fombelle

« Glose sur les feuillets d’Hypnos »

Amadeo Anelli

« Glose sur les feuillets d’Hypnos » de René Char
2 feuilles de céramique de Fernanda FEDI

Alain de Fombelle

« A la manière de René Char »

Mauro Carrera

2 talismans sur carton de Gino GINI

Alain de Fombelle

« Elle dit Venise »

Raphaël Monticelli

3 pièces de Sabrina d’AGLIANO (en fer rouillé, pelures aquarellées et carton découpé)

« Murmures des ténèbres »

Raphaël Monticelli

2 céramiques de Muriel DESAMBROIS

Muriel DESAMBROIS m’a proposé deux
feuilles de céramique qui viennent illustrer un texte poétique de Raphaël Monticelli, basé sur la légende des sept dormants.

Giovanni RUBINO

R. Monticelli et A. Freixe

2 moulages plâtre et 2 frottages

Giovanni RUBINO a demandé à des poètes de graver dans le plâtre un texte de leur cru, avant d’en réaliser l’empreinte et le tirage. Il nous livre ainsi deux moulages de poèmes gravés par leur auteur et leur empreinte prise par frottage.

« Ballade rythmique »

Raphaël Monticelli

2 œuvres originales de RICO ROBERTO

Ses peintures et sculptures, souvent faites de matériaux de récupération, bois, tissus, cordes, cartons, portent la marque de ces différentes cultures. Elles sont construites, structurées, presque cartésiennes, mais emplies d’une spiritualité qui flirte avec l’animisme, que certains caractériseront de vaudou, et imprégnées des arts africains, des arts premiers, de ces images de masques rituels.
Alain de Fombelle

« Percées »

Raphaël Monticelli

2 peintures originales Jean-Marc Pouletaut et 1 empreinte

Ce nouveau volume de la collection « Un feuille de céramique » est illustré de trois pièces : 2 peintures originales sur moustiquaire et l’empreinte sur papier de l’une d’entre-elles.

Voilà qui amène un nouveau matériau dans cette collection initialement imaginée par et pour des artistes céramistes, puis détournée par d’autres artistes qui se sont « amusés » avec du béton, du métal, du carton… et ce n’est pas fini.

Comme le souligne Max Charvolen, il y a dans la peinture de Pouletaut une procédure préétablie qui concerne la façon de passer la couleur, l’ordre dans lequel elle est passée, dans la durée du travail et dans le format de toile – toiles découpées pour cette édition, créant ainsi des séries de travaux, séries de séries.

Alain de Fombelle

« Dans le vacarme des couleurs »

Raphaël Monticelli

illustré par Fernanda FEDI

Cette exposition présente un travail de la fin des années 1970 – travail tout à fait conceptuel sur l’espace, la ligne, le vide, traité en blanc sur blanc – espace immaculé, somme de toutes les couleurs, de tous les sentiments – à la fois plein et vide, lieu des rêves et des peurs, du virtuel et de la réalité perçue.

Cette feuille de céramique pose exactement ce rapport entre la sensibilité de l’artiste et la perception de l’écrivain – tout les sépare, tout les réunit, et chacun fera son chemin sur cette faille, créera sa réalité propre.

Alain de Fombelle

« Valse »

Françoise Oriot

Illustré par Martin MIGUEL

Cette nouvelle feuille de céramique met en scène de petits bétons très fins traversés et reliés par un fer (à béton) qui prend la forme d’un cordeau souple en surface des bétons. Se faisant, il perd son rôle de cordeau, prend forme et préfigure son futur.
Alain de Fombelle

« L’oiseau rouge n’achève pas le ciel »

Alain Freixe

3 pièces de Sabrina D’AGLIANO

Que suggèrent donc à Alain Freixe ces trois pièces de Sabrina, faites de papier, carton et métal rouillé ? Poisson, oiseau, terrain vague sous le vent du hasard… et que vous suggèrent-elles ?
Alain de Fombelle

« Entre deux feuilles d’eau »

Raphaël Monticelli

3 pièces de Sabrina D’AGLIANO

Troisième « feuille de céramique » de Sabrina – la première en 2014 et deux cette année – illustrées de trois pièces originales… Celle-ci est composée de 2 œuvres faites de fils de fer rouillés insérés entre des feuilles de mousseline ou de papier soie, le tout intimement collé, fondu en seule matière, et d’une gravure tirée à partir d’un lingot de « mokume gane ».
Alain de Fombelle

« Le Poiseau de Parisi »

Raphaël Monticelli

2 céramiques de Salvatore PARISI

Cet oiseau s’est imposé à nous comme le sujet évident de cette feuille de céramique, par sa simplicité, sa force évocatrice de la vie et de la poésie, la multiplicité des motifs – plumes écaillées ou écailles plumées nous dit Raphaël – des glaçures, des couleurs…
Alain de Fombelle

« Xylophage »

Françoise Oriot

2 M.O.C. de Gérard ELI

Ebéniste et décorateur de formation, créateur d’agencements et de meubles uniques à la demande, Gérard Eli dérive progressivement vers l’art et réalise des pièces qui, perdant leur utilité fonctionnelle, vont devenir objets d’art et de décoration. Détestant jeter une matière si précieuse et sacrée que le bois, il récupèrera l’ensemble des copeaux issus de son travail pour les assembler en des blocs compacts auxquels il incorporera des teintes et pigments naturels. De ces blocs de copeaux qu’il découpera en tranche, il créera de nouvelles pièces, paysages aléatoires qui chaque fois le surprendront et surprendront son public.
Alain de Fombelle

« Quand blanches sont les ombres »

Alain Freixe

2 céramiques de Gérard ELI

Alain de Fombelle

« Terres de nos errances »

Alain de Fombelle

2 œuvres originales de RICO ROBERTO

Rico Roberto réalise deux pièces originales, d’inspiration totémique, faites de carton, corde, tissus, sable et peinture. Ce faisant, il nous ramène aux Caraïbes et nous plonge à nouveau dans sa mythologie.
Alain de Fombelle

« Chatoyantes tonalités »

Rico Roberto

2 œuvres originales d’Alain de FOMBELLE

Alain de Fombelle réassemble des bandes de carton peint de lavis, issues de la découpe d’une pièce unique de grande dimension, mélangées, régulières ou non, formant ainsi une sorte de palissade bariolée. L’une des deux pièces étant enrichie d’une marmouille également déstructurée.
Alain de Fombelle

Ces ouvrages pourraient vous intéresser aussi…

L’Illiade et l’Odysée

Cette Iliade, qui sera suivie d’une nouvelle Odyssée, vient compléter ces ouvrages fondateurs de notre culture et de notre civilisation, avec La Divine Comédie et La Légende dorée

La Légende dorée

Ce livre sans pareil, écrit vers 1250, a eu pour objet de faire sortir des bibliothèques des couvents « les trésors de vérité sainte qu’y ont accumulés des siècles de recherche et de discussion ».

L’Art au carré

PASO, Martin MIGUEL, Alain Lestié, Claude VIALLAT, Fernanda FEDI, Marcel ALOCCO