Exposition de Rico Roberto

15 septembre 2017 - 14 octobre 2017

L’œuvre de Rico Roberto est le fruit de la rencontre de trois cultures : les Caraïbes – naissance et adolescence en Guadeloupe, l’Europe – études artistiques à Paris et l’Afrique – il travaille en Guadeloupe avec des artistes sénégalais et vit quelques temps au Sénégal.

Ses peintures et sculptures, souvent faites de matériaux de récupération, bois, tissus, cordes, cartons, portent la marque de ces différentes cultures. Elles sont construites, structurées, presque cartésiennes, mais emplies d’une spiritualité qui flirte avec l’animisme, que certains caractériseront de vaudou, et imprégnées des arts africains, des arts premiers, de ces images de masques rituels.

Qu’elles figurent des êtres humains ou fantastiques, des animaux ou des paysages, voire des architectures – proches des bidonvilles, ou qu’elles soient rêvées, ces œuvres frappent par la puissance de leurs couleurs, l’énergie, la lumière, la joie qui en découlent

Rico Roberto illustre une « feuille de céramique » sur un texte de Raphaël Monticelli

Voir aussi…

Henri BAVIERA et « Jeux de confinement »

Henri BAVIERA et « Jeux de confinement »

Ce « Jeux de confinement » est né de l’évidente collaboration que nous entretenons entre artistes, auteurs et éditeurs, et de l’impossibilité de nous rencontrer, d’échanger de vive voix, durant la première période de claustration.