Dix ans de plus - Les vingt ans de la galerie

7 décembre 2012 - 12 janvier 2013

2002, avec l’ouvrage « Dix ans et plus », je voulais raconter l’histoire de Quadrige et de la Diane française et rendre hommage au travail de Pierre Cottalorda ; je voulais dresser la liste des ouvrages qu’il avait publiés, fixer la mémoire…et dire comment nous en sommes venus à travailler ensemble, à s’associer, pour rendre vie à cette maison d’édition qu’il avait créée.

Aujourd’hui, dix ans plus tard, la liste des ouvrages parus sous l’enseigne de La Diane Française a plus que doublé et s’est enrichie de ces ouvrages fondamentaux que sont La Divine Comédie, l’Iliade, et, bientôt, l’Odyssée et La Légende Dorée.

C’est cet anniversaire que nous fêtons avec ce vernissage ; et, à nouveau, j’ai fait appel à dix artistes qui ont chacun réalisé une estampe originale. Dix artistes différents de ceux de la précédente édition mais liés à la galerie par des expositions et des éditions passées, en cour et à venir. Comme précédemment, j’ai demandé à des auteurs de parler de ces artistes et placer leur relation avec la galerie.
Marcel Alocco, Michèle Brondello, Paso, Fernanda Fedi, Gino Gini, Alain Lestié, Henri Maccheroni, Martin Miguel, Jo Moller et William Xerra sur des textes de Raphaël Monticelli, Alain Freixe, Marcel Alocco et Bertrand Roussel.

Les vingt ans de la galerie

Voir aussi…

Exposition de Max Charvolen

Exposition de Max Charvolen

Dès les années 70 Max Charvolen travaillait la toile brute, libérée du châssis, par des jeux de découpes, de renversements et déjà l’importance du rapport entre œuvre et espace de monstration apparaissait. Depuis de nombreuses années l’œuvre colle à l’espace...

XXX ans et plus…

XXX ans et plus…

En 2012, Raphaël Monticelli fêtait les 20 ans de mon association avec Pierre Cottalorda et narrait 10 années d’édition et d’aventures artistiques. Cette année, Alain Freixe prend la suite de ce récit, nous présente les nouveaux artistes qui ont marqué la galerie et La...

Exposition d’Eric Massholder

Exposition d’Eric Massholder

Une suite aux femmes aux lunettes… Contourner. Qu’y a-t-il au-delà des verres teintés ? La réponse des yeux au soleil. Et dans l’obscurité des corridors ou la pénombre des bâtiments publics ? Le disparaître renouvelle l’apparaître. S’adonner aux lunettes comme à...