Exposition David MARINOTTO

8 avril 2007 - 12 mai 2007

La sculpture de David Marinotto interroge la matière la plus noble, bois, marbre ou bronze, toujours de la même manière et avec les mêmes questions. Quel est l’absolu de la beauté ? Quelle est la ligne la plus pure ? Quelle est la forme qui recevra et renverra le plus de lumière ? Et quel est le rapport entre cette absolue pureté lumineuse et l’homme ?

Il est indéniable que les volumes qu’il crée sont anthropomorphes, c’est le cas évident de la sculpture monolithique, puis celle-ci s’est dédoublée et le vide est devenu forme, aujourd’hui les deux parties de sa sculpture se sont séparées et sont entrées en conversation, tels deux êtres qui fusionnent, et peut-être ne reformeront bientôt plus qu’un.

Voir aussi…

Henri BAVIERA et « Jeux de confinement »

Henri BAVIERA et « Jeux de confinement »

Ce « Jeux de confinement » est né de l’évidente collaboration que nous entretenons entre artistes, auteurs et éditeurs, et de l’impossibilité de nous rencontrer, d’échanger de vive voix, durant la première période de claustration.