Exposition David MARINOTTO

8 avril 2007 - 12 mai 2007

La sculpture de David Marinotto interroge la matière la plus noble, bois, marbre ou bronze, toujours de la même manière et avec les mêmes questions. Quel est l’absolu de la beauté ? Quelle est la ligne la plus pure ? Quelle est la forme qui recevra et renverra le plus de lumière ? Et quel est le rapport entre cette absolue pureté lumineuse et l’homme ?

Il est indéniable que les volumes qu’il crée sont anthropomorphes, c’est le cas évident de la sculpture monolithique, puis celle-ci s’est dédoublée et le vide est devenu forme, aujourd’hui les deux parties de sa sculpture se sont séparées et sont entrées en conversation, tels deux êtres qui fusionnent, et peut-être ne reformeront bientôt plus qu’un.

Voir aussi…

Exposition de Max Charvolen

Exposition de Max Charvolen

Dès les années 70 Max Charvolen travaillait la toile brute, libérée du châssis, par des jeux de découpes, de renversements et déjà l’importance du rapport entre œuvre et espace de monstration apparaissait. Depuis de nombreuses années l’œuvre colle à l’espace...

XXX ans et plus…

XXX ans et plus…

En 2012, Raphaël Monticelli fêtait les 20 ans de mon association avec Pierre Cottalorda et narrait 10 années d’édition et d’aventures artistiques. Cette année, Alain Freixe prend la suite de ce récit, nous présente les nouveaux artistes qui ont marqué la galerie et La...

Exposition d’Eric Massholder

Exposition d’Eric Massholder

Une suite aux femmes aux lunettes… Contourner. Qu’y a-t-il au-delà des verres teintés ? La réponse des yeux au soleil. Et dans l’obscurité des corridors ou la pénombre des bâtiments publics ? Le disparaître renouvelle l’apparaître. S’adonner aux lunettes comme à...