Exposition de Giovanni RUBINO et Guy DIVETAIN

8 mai 2015 - 6 juin 2015
Giovanni RUBINO illustre « une feuille de céramique », Poèmes d’Alain Freixe et Raphaël Monticelli.
Giovanni RUBINO, peintre, sculpteur, vidéaste, travaille sur la mémoire, la société, la démocratie. Il recueille, par frottage ou vidéo, sur des monuments, stèles ou plaques commémoratives, les traces réelles ou historiques du passage d’hommes, qu’ils soient inconnus ou célèbres, qui ont fait don à l’humanité d’une partie d’eux-mêmes, parfois jusqu’à la mort.

Ce n’est pas le cas de l’ouvrage que nous présentons ici, ni des pièces exposées, puisqu’il a demandé à des poètes de graver dans le plâtre un texte de leur cru, avant d’en réaliser l’empreinte et le tirage. Il nous livre ainsi deux moulages de poèmes gravés par leur auteur et leur empreinte prise par frottage.

Une vidéo réalisée par Marialuisa Pani portant sur un travail commun de nos deux artistes, Guy et Giovanni, sera projetée durant l’exposition.

Guy DIVETAIN illustre « de la danse » d’Henri Maccheroni
« J’aime la danse, elle me touche, et c’est vrai que j’envisageais volontiers d’en capter l’humeur, d’en respirer les secrets » – cette envie que nous livre Guy DIVETAIN s’est réalisée lorsqu’il rencontra Carolyn Carlson et Susan Buirgue, et s’est renforcée. C’est finalement au début des années 2000 qu’il pourra reprendre ce travail avec le ballet de Nice.

Les photographies présentées au cours de cette exposition et illustrant ce nouveau portfolio proviennent de cette série, et nous montrent à quel point Guy est fasciné par cet univers de corps en danse… peut-être en transe… par ces moments pleins de vie, de grâce et de sensualité… ce qu’Henri Maccheroni nous fait également bien ressentir.

Voir aussi…

Exposition de Max Charvolen

Exposition de Max Charvolen

Dès les années 70 Max Charvolen travaillait la toile brute, libérée du châssis, par des jeux de découpes, de renversements et déjà l’importance du rapport entre œuvre et espace de monstration apparaissait. Depuis de nombreuses années l’œuvre colle à l’espace...

XXX ans et plus…

XXX ans et plus…

En 2012, Raphaël Monticelli fêtait les 20 ans de mon association avec Pierre Cottalorda et narrait 10 années d’édition et d’aventures artistiques. Cette année, Alain Freixe prend la suite de ce récit, nous présente les nouveaux artistes qui ont marqué la galerie et La...

Exposition d’Eric Massholder

Exposition d’Eric Massholder

Une suite aux femmes aux lunettes… Contourner. Qu’y a-t-il au-delà des verres teintés ? La réponse des yeux au soleil. Et dans l’obscurité des corridors ou la pénombre des bâtiments publics ? Le disparaître renouvelle l’apparaître. S’adonner aux lunettes comme à...