Exposition d'Eric MASSHOLDER

du 10 septembre au 9 octobre 2021

« Si pour Paul Valéry, la danse était « une fête intense du corps », j’aimerais quant à moi préciser qu’elle est une fête de l’âme où les sens sont invités. »

-Alain Freixe

Il semble qu’elle soit les deux pour Eric Massholder qui nous livre des corps en délire… Alors, soit le cerveau reptilien des danseurs a pris possession des corps, des âmes et des sens, soit ces pas de danse sont rêvés et ce sont les corps éthérés qui dansent, les danseurs eux-mêmes étant entrés en transe.

Mais nous savons qu’Eric Massholder est le roi des métamorphoses et le prince des raccourcis ; il marie humain et animaux, et l’un ou l’autre encore avec des objets qui les transforment à nouveau ; il tord, étire, déforme les corps, et pourtant l’ensemble reste fluide, élégant, érotique.

Eric Massholder illustre « Ophidie dance » d’Alain Freixe

Caractéristiques de l’ouvrage :

Format : 33 x 36 cm.
Emboîtage : édition présentée en feuilles en portfolios entoilés.
Typographie : Les textes sont composés en Garamont corps 18 italique et romain, et tirés sur les presses de La Diane Française à Nice.

Justification du tirage :

– 20 ex. numérotés de 1 à 20/20, comportant 5 gravures sur cuivre, signées par l’artiste,
– 20 exemplaires réservés à l’artiste, numérotés EA,
– 10 exemplaires hors commerce, numérotés HC.

Voir aussi…

Henri BAVIERA et « Jeux de confinement »

Henri BAVIERA et « Jeux de confinement »

Ce « Jeux de confinement » est né de l’évidente collaboration que nous entretenons entre artistes, auteurs et éditeurs, et de l’impossibilité de nous rencontrer, d’échanger de vive voix, durant la première période de claustration.