Exposition de Fumika SATO

23 mars 2018 - 21 avril 2018

J’ai tout de suite été emballé par le nouveau travail que me présentait
Fumika… utiliser l’origami pour tirer des estampes sur une presse à taille
douce – réaliser des pliages et fixer chaque étape en les encrant et s’en servant de matrices pour imprimer la forme obtenue… confronter et unir une
technique typiquement asiatique, apparue au Japon durant l’ère Edo,
l’origami, à l’invention de la gravure traditionnelle sur métal apparue au XV°
siècle en Occident.

Raphaël Monticelli a adhéré à ce jeu et s’est promené dans ces pliages comme
en vallées et montagnes.

Fumika SATO illustre « Vallées et montagnes » de Raphaël MONTICELLI

Voir aussi…

Henri BAVIERA et « Jeux de confinement »

Henri BAVIERA et « Jeux de confinement »

Ce « Jeux de confinement » est né de l’évidente collaboration que nous entretenons entre artistes, auteurs et éditeurs, et de l’impossibilité de nous rencontrer, d’échanger de vive voix, durant la première période de claustration.