Henri BAVIERA et « Jeux de confinement »

du 25 juin au 24 juillet 2021
Ce « Jeux de confinement » est né de l’évidente collaboration que nous entretenons entre artistes, auteurs et éditeurs, et de l’impossibilité de nous rencontrer, d’échanger de vive voix, durant la première période de claustration.

Librement inspiré de « cadavre exquis », ce « Jeux de confinement » met en scène deux auteurs qui ont livré successivement des petits textes (5 à 10 lignes) commençant chacun par quelques mots qui terminent le texte précédent, sans connaître l’entièreté du texte précédent.

Au fur et à mesure de leur réception, j’ai confié ces textes, de manière aléatoire à 4 artistes – chacun en a reçu et illustré 2.

Ce sont donc au total 8 textes illustrés de gravures ou originaux par Remo Giatti, Henri Baviera, Carmen Boccù et Martin Miguel (selon l’ordre de passage tiré au sort), qui constituent cette édition.

Remo Giatti, Henri Baviera, Carmen Boccù et Martin Miguel illustrent les textes de Raphaël Monticelli et d’Alain Freixe

« Qu’entends-tu
Quand tu regardes la beauté
Qui est une coïncidence
De l’esprit… »

Une série 12 poèmes de Claude Haza, que je suis heureux de publier pour la première fois, illustrés par 4 gravures sur cuivre d’Henri Baviera.

Henri Baviera maitrise de nombreuses techniques d’originaux multiples, dont la linogravure, et nous en avons un bel exemple avec les deux pièces qu’il a livrées dans « Jeux de confinement » ou dans l’Art au carré que nous avons présenté l’an passé. Mais la gravure sur métal reste, à mon sens, le point d’orgue de son œuvre… Finesse et lumière.

Voir aussi…

Exposition de Max Charvolen

Exposition de Max Charvolen

Dès les années 70 Max Charvolen travaillait la toile brute, libérée du châssis, par des jeux de découpes, de renversements et déjà l’importance du rapport entre œuvre et espace de monstration apparaissait. Depuis de nombreuses années l’œuvre colle à l’espace...

XXX ans et plus…

XXX ans et plus…

En 2012, Raphaël Monticelli fêtait les 20 ans de mon association avec Pierre Cottalorda et narrait 10 années d’édition et d’aventures artistiques. Cette année, Alain Freixe prend la suite de ce récit, nous présente les nouveaux artistes qui ont marqué la galerie et La...

Exposition d’Eric Massholder

Exposition d’Eric Massholder

Une suite aux femmes aux lunettes… Contourner. Qu’y a-t-il au-delà des verres teintés ? La réponse des yeux au soleil. Et dans l’obscurité des corridors ou la pénombre des bâtiments publics ? Le disparaître renouvelle l’apparaître. S’adonner aux lunettes comme à...